( 21 septembre, 2011 )

Bienvenue sur mon blog !

Ouvert ce dimanche 18 septembre 2011, il est destiné à vous informer sur la revue que j’ai créée en 2008 : Les Cahiers de la rue Ventura.  

Avant le premier numéro d’une revue, il y a toujours une histoire. Mon parcours littéraire commence dans les années 50. Il a été jalonné de rencontres et d’échanges avec Roger Martin du Gard, Marcel Arland, Henri Troyat, Hervé Bazin, Julien Gracq, et beaucoup d’autres. 

Je dirai plus loin dans quelles circonstances. Les années ont passé, ces écrivains sont tous morts, entrés dans le silence. En 1986, Henri Troyat me disait qu’il ne croyait pas à une postérité pour son œuvre ; quelques années après sa mort, je constate, désolé, qu’il ne se trompait pas. 

Une revue, c’était peut-être le moyen de faire rouvrir les livres que j’avais aimés, des livres dont les jeunes de maintenant ignorent l’existence et que les lecteurs plus âgés ont oubliés. Un devoir de reconnaissance, aussi, envers ceux qui m’avaient accueilli. 

 

En amont, il y a toujours une histoire, disais-je ; la mienne commence à 15 ans par une boulimie de lecture et de timides essais d’écriture.  Je lisais André Gide, François Mauriac, Colette, Martin du Gard, Montherlant, Julien Green, mais aussi Georges Duhamel, Pierre Benoit, Gilbert Cesbron, etc. Et des poètes : Aragon, Eluard, Queneau, Bosquet, Cadou… 

Je publiais de la poésie dans les revues des années 50 et 60, puis ce fut un roman aux Editions Julliard, avant un break de près de 30 ans pour faire autre chose. En 1999, retour aux publications avec de la poésie, un roman, une biographie (de Pierre Reverdy). 

 

Et… en juillet 2008, j’écris, seul, tous les textes du n° 1 des Cahiers de la rue Ventura (consacré, celui-ci, à Julien Gracq). Le dossier se compose d’une biographie, de l’évocation de nos échanges ; suit un étrange texte que j’intitule « Bio-photos, photos-bio » (description de photos de l’auteur à 10 ans, 20 ans, 40 ans, etc. – l’écrivain regardé par son lecteur) ; pour finir, je complète avec les fragments de mon journal dans lesquels je faisais écho à la sortie des livres de Gracq. Une quarantaine de pages. C’est à la fois modeste et ambitieux. 

Puis je fais savoir que je viens de créer une revue ! Très vite les amis vont me rejoindre et les Cahiers trouver leurs abonnés qui – c’est remarquable en cette période de crise – nous restent fidèles. 

 

Nous avons fêté cet été le début de la 4ème année en préparant une anthologie des poètes publiés depuis les débuts ; elle couvrira les numéros 13 et 14. 

Une soixantaine d’auteurs composent maintenant le cercle des amis des Cahiers. Un comité de lecture m’aide dans le choix des textes à publier ; des amis écrivains lisent les ouvrages reçus en service de presse et rédigent les notes de lecture. 

Peu à peu, Les Cahiers de la rue Ventura se sont fait une place dans le paysage littéraire des petites revues. 

 

 

****************************************************************************************

  

 

Les Cahiers de la rue Ventura 

 

présentent dans chaque numéro : 

 

- un dossier sur un écrivain du 20ème siècle, 

 

- des poèmes d’auteurs contemporains, 

 

- des pages d’autobiographie, 

 

- des études sur des écrivains ou des mouvements littéraires, 

 

- des chroniques sur l’art (poésie, peinture, musique…), 

 

- des notes de lecture. 

 

Les Cahiers, à parution trimestrielle, sont gérés par « Les Amis de la rue Ventura », association loi 1901, reconnue d’intérêt général et sans but lucratif (habilitée à délivrer des factures), 

et dirigés par Claude Cailleau, poète, romancier et essayiste (auteur, entre autres, d’une biographie de Pierre Reverdy et de nombreuses études sur les écrivains du 20ème siècle, parues dans des revues).

 

Le numéro : 6 euros 

L’abonnement : 22 euros pour 4 numéros. 

 

Pour tout renseignement sur les Cahiers, adresser un mail à 

 

       cl.cailleau@worldonline.fr 

 

ou : cl.cailleau@aliceadsl.fr 

 

**************************************************************************************** 

 

Les dossiers des Cahiers 

 

 


N° 1 : Julien Gracq 

 

N° 2 : Roger Martin du Gard 

 

N° 3 : Marcel Arland 

 

N° 4 : Jean Joubert 

 

N° 5 : La poésie 

 

N° 6 : Le récit d’enfance 

 

N° 7 : Hervé Bazin 

 

N° 8 : Pierre Reverdy 

 

N° 9 : L’art… 

 

N° 10 : Serge Wellens 

 

N° 11 : Les jeunes et la poésie 

 

N° 12 Henri Heurtebise 

 

N° 13 : Anthologie 

 

 


  

Ont collaboré aux Cahiers : 

 

Jean-Marie Alfroy, Michel Baglin, François Baillon, Claude  Barrère, Jacques Basse, Gilles Baudry, Jean-Louis Bernard, Sandrine Bernard, Jean Billaud, Jacques Boislève, Jean-Pierre Boulic, Christian Bulting, Jacques Canut, Francine Caron, Anne Certain, Jean Chatard, Arlette Chaumorcel, Henri Chevignard, Gérard Cléry, Jean-Claude Coiffard, Michel Cosem, Chantal Couliou, André Doms, Philippe Fouché-Saillenfest, Colette Gibelin, Jean-Paul Giraux, Joël Glaziou, Matthieu Gosztola, Bernard Grasset, Nicolas Grenier,  Roland Halbert, Odile Hervé-Bazin, Henri Heurtebise, Richard Huet, Georges Jean, Gaëlle Josse, Jean Joubert, Christophe Journet, Monique Labidoire, Gilles Lades, Aline Langlassé, Jacques Lardoux, Gérard Le Gouic, Suzanne Le Magnen, Philippe Lejeune, Michèle Lévy, Béatrice Libert, Alice Ligier, Ysabel Lorans, Jacques Lovichi, François Magne, Jeanne Maillet, Jean Maison, Jean-Paul Mestas, Etienne Monnier, Roland Nadaus, Robert Nédélec, Valérie Neveu, Françoise Nicol, Gérard Paris, Michel Passelergue, Jean Pichet, Ludmilla Podkosova, Joël Poiret, Morgan Riet, Robert Sabatier, Christian Saint-Paul, Claude Serreau, Olivier Shesne, Eric Simon, Bruno Thomas, Bernadette Throo, Jean-Pierre Thuillat, Jean-Max Tixier, Philippe Veyrunes. 

 

****************************************************************************************

cahier12.jpg

1...45678
« Page Précédente
|